Actualités

Catégorie : Nord Ardèche

531 articles

Un week end entre commémorations et Gourmandises d’Ardèche à Annonay

Un week end entre commémorations et Gourmandises d’Ardèche à Annonay

Samedi 11 novembre, nous étions nombreux à Annonay pour commémorer la fin de la 1ère guerre mondiale. 99 ans après la signature de l’armistice, nous continuons de rendre hommage à celles et ceux qui se sont battus pour que nous puissions vivre dans la paix. Comme chaque année, ce fut aussi l’occasion de rendre hommage à nos soldats morts pour la France.

Ce devoir de mémoire est nécessaire, et je l’exerce aux côtés de nombreux élus du territoire, des anciens combattants, ainsi que des jeunes de l’école de Font Chevalier qui ont lu les lettres de poilus morts pour la France. Deux ans, presque jour pour jour, après les attentats de novembre 2015, le centenaire de l’année 1917 et le souvenir de l’armistice de 1918 nous remémorent combien la France a pu souffrir au cours de sa longue histoire, sans pourtant jamais renoncer à se relever, à se battre et à vaincre.

Ensuite, nous nous sommes retrouvés nombreux sur la place des cordeliers d’Annonay pour lancer la 26 ème édition des Gourmandises d’Ardèche. C’est un événement devenu incontournable pour les producteurs de notre territoire qui chaque année nous émerveillent avec de très bons produits locaux! L’occasion également pour nos villes jumelles de nous faire découvrir leurs spécialités.

Pour cette édition, l’association avait préparé une animation insolite avec des balades à cheval dans les rues d’Annonay. Autres invités, cette fois musicaux, les musiciens de Los Cumbancheros, ont pu faire découvrir leurs sonorités très festives.

Une fin de semaine sur le terrain

Une fin de semaine sur le terrain

Vendredi 3 novembre , nous nous sommes retrouvés avec de très nombreux élus, dont mon ami Maurice Weiss, maire de St Agrève et vice-président du conseil départemental, pour répondre à l’invitation d’un autre ami, Henri Guillot, maire de Mars, pour l’inauguration de la mairie, de trois logements communaux, d’une boutique, d’un atelier d’art et de l’agence postale. Ce projet de requalification du centre-bourg a débuté en 2012 et je l’avais alors soutenu comme président du syndicat mixte de l’Ardèche Verte. Ce fut une belle soirée d’inauguration pour ce beau projet de centre bourg dont l’investissement représente 800 000 €. Les communes de notre territoire se renouvellent, et se développent ! Ici c’est tout un cœur de village qui se restructure, avec le soutien de toutes les forces vives du Nord Ardèche pour offrir les services de proximité nécessaire à notre vie quotidienne ! 

 

 

 

Enfin, samedi matin, à l’invitation de l’UPECL (Union des partenaires économiques du canton de Lamastre), j’ai participé à l’inauguration du 2ème salon du commerce et de l’artisanat du Pays de Lamastre. Cette manifestation réunit tous les deux ans  une cinquantaine d’exposants pour mettre en valeur le territoire. Ce fut l’occasion pour moi de rappeler l’importance des artisans et commerçants dans le tissu économique et commercial du territoire. Ce salon est une nouvelle fois l’occasion de rencontrer des acteurs locaux dynamiques, qui offrent un réel service de qualité et de proximité aux habitants. Ils font vivre leur territoire et nous devons être à leurs côtés pour les accompagner !

63ème congrès de l’association des maires et présidents de communautés de l’Ardèche

63ème congrès de l’association des maires et présidents de communautés de l’Ardèche

Jeudi 26 octobre, je participais au traditionnel congrès des maires de l’Ardèche en présence de Jacqueline Gourault, ministre auprès du ministre de l’Intérieur.

L’association des maires veille sans relâche à ce que la décentralisation garantisse aux communes une réelle autonomie de gestion des affaires locales et s’implique avec force pour que les maires disposent de moyens juridiques et financiers suffisants pour assurer leurs missions.

L’après-midi, une table ronde a permis des échanges avec les élus du Département sur le thème “Quelles communes demain…”. Les maires de l’Ardèche ont pu faire part de leurs inquiétudes à la Ministre, notamment sur la méthode de la conférence des territoires qui se réunira à nouveau le 14 décembre prochain. Ce fut aussi l’occasion d’interroger la Ministre sur la suppression de la taxe d’habitation pour 80% des ménages et sur les répercussions de cette mesure sur le budget des communes. Beaucoup l’ont aussi interpellée sur la baisse, voire la suppression des contrats aidés.

Dans sa prise de parole, Jacqueline Gourault a répondu point par point aux inquiétudes des maires, elle a aussi annoncé qu’il n’y aurait pas de nouvelle réforme territoriale durant le quinquennat. Tous les éléments de réponse ne furent pas satisfaisants mais il faut noter sa volonté de débat et de franchise.

Ce fut une belle journée d’échanges avec les élus de notre territoire qui sont en première lignes, au quotidien, pour faire vivre nos communes et intercommunalités.

 

René Thorgue fait chevalier de la légion d’honneur

René Thorgue fait chevalier de la légion d’honneur

Lundi 9 octobre, il y avait beaucoup d’émotion en mairie, ou j’ai eu le plaisir et l’honneur de remettre
avec monsieur le Préfet de l’Ardeche, la Légion d’Honneur à René Thorgue, ancien résistant
d’Annonay qui après avoir, avec ses camarades du maquis, délivré la Ville le 6 juin 1944, a combattu
en Italie et en Autriche.

C’est aussi un grand monsieur du monde des anciens combattants et il est
intervenu des dizaines de fois dans nos écoles pour entretenir la mémoire. Rentré dans la Résistance
en 1942, à ses 18 ans. Le 14 Juillet 1945, il a défilé sur les Champs-Élysées avec les troupes alpines
devant le général de Gaulle. Depuis, il n’a, de cesse, porté le message du combat pour la paix.

C’est une récompense amplement méritée pour cet homme courageux et intègre qui marquera de
son empreinte l’histoire de notre ville. Je suis fier d’avoir pu obtenir pour lui cette nomination car comme je
le rappelais lors de mon intervention lundi soir : « Dans une vie qui pourrait être ordinaire, parfois
l’histoire surgit et fait d’hommes et de femmes qui ne l’avaient pas envisagé, des héros et des
personnages de l’histoire locale et nationale. » C’est aussi un ami, qui du haut de ses 93 ans sait
rappeler ses valeurs et ses engagements.

Sur le terrain avec Laurent UGHETTO, président du Conseil départemental de l’Ardèche.

Sur le terrain avec Laurent UGHETTO, président du Conseil départemental de l’Ardèche.

Vendredi 29 septembre, c’est avec plaisir que j’ai partagé avec Laurent Ughetto, président du conseil départemental et Simon Plènet, président d’Annonay Rhône Agglo, une journée de rencontres sur notre territoire.

La matinée s’est ouverte sur une réunion avec les maires ardéchois de la Communauté de communes Porte de DrômArdèche. Ce temps d’échanges, chaleureux et constructif, a été l’occasion pour les élus d’exposer leurs différents dossiers. En cette période contrainte, deux philosophies s’opposent. La première consiste à réduire voire abandonner des pans entiers de l’offre de services à la population. La seconde, que je soutiens pleinement, à la créativité pour inventer d’autres manières de servir l’intérêt général. C’est pourquoi j’éprouve une forte satisfaction de constater que nos collectivités fourmillent de nombreux projets !

Nous avons ensuite pris la direction des coteaux de Saint-Désirat pour rencontrer les viticulteurs et administrateurs de la cave viticole. Fort de 50 ans de savoir-faire, le domaine délivre une production d’une remarquable qualité, récompensée par une présence sur de grandes tables étoilées et une fréquentation in situ qui ne se dément pas. Le soutien du conseil départemental au développement de l’oenotourisme est à ce titre important. C’était également l’occasion pour le directeur de nous présenter, dans la toute nouvelle boutique, une autre façon de découvrir le caveau, les chais, la nouvelle ligne d’embouteillage grâce au projet de visite virtuelle qu’il vient de mettre en place.

L’après-midi fut consacré à la visite et l’inauguration de la nouvelle crèche de Serrières. Cette crèche multi-accueil est avant tout une réponse aux besoins des parents et enfants. Ce projet mené par l’AGIPE, le SIVU enfance jeunesse et l’Agglo va bénéficier à tout le territoire. Ouvert depuis le 30 août, la crèche à une capacité de 15 places (peut-être plus à l’avenir) et permet d’augmenter  l’offre d’accueil de jeunes enfants. Annonay Rhône Agglo est un territoire dynamique en matière de petite enfance, avec plus de 1000 places d’accueil auprès des assistantes maternelles, de six structures d’accueil collectif et de la crèche familiale.

 

En visite au collège Marie Curie de Tournon-sur-Rhône

En visite au collège Marie Curie de Tournon-sur-Rhône

Vendredi 8 septembre, j’étais très heureux d’accompagner Laurent Ughetto, président du conseil départemental, sa vice-présidente Stéphanie Barbato-Barbe et sa déléguée Sandrine Chareyre pour visiter le collège Marie Curie de Tournon-sur-Rhône dans le cadre de la rentrée scolaire. De nombreux élus du territoire étaient présents comme Frédéric Sausset, maire et président d’agglomération, mais aussi bien sûr ma suppléante Michele Victory. Lire la suite…

Une rentrée scolaire 2017 entre satisfaction et inquiétudes

Une rentrée scolaire 2017 entre satisfaction et inquiétudes

L’heure de la rentrée a sonné pour les plus de 30 000 jeunes ardéchois scolarisés dans le premier degré.

Pour cette rentrée, l’Etat poursuit et finalise l’extension du dispositif «Plus de Maîtres que de Classes ». Chacune des écoles élémentaires situées en REP dispose d’un emploi à temps plein de maître surnuméraire. En Ardèche, la dotation départementale en postes d’enseignants est abondée d’un poste consacré à conforter le contingent de remplaçants dans le but de renforcer le départ en formation continue. Ce sont des bonnes nouvelles et je souhaite que cela puisse perdurer.

Cette rentrée est marquée par la mise en place du dédoublement des classes de CP en REP+ (éducation prioritaire renforcée). Aux rentrées 2018 et 2019, le dédoublement des classes concernera les classes de CP et CE1 en réseau d’éducation prioritaire classique, et donc plusieurs classes en Ardèche.

Si la rentrée peut être difficile du fait du non renouvellement et des refus de contrats aidés dans plusieurs communes, et je suis pleinement mobilisé à ce sujet, il faut aussi souligner ce qui va bien.
Ainsi, ce sont cinq classes qui seront ouvertes dans les jours qui viennent dans les écoles publiques du Nord Ardèche pour tenir compte des effectifs de la rentrée : avec deux classes à Tournon (Les Luettes et Jean Moulin), une classe à Toulaud, à  Vion et à St Agrève. Cela répond aux attentes des parents et des enseignants dans ces communes. 

C’est rendu possible grâce au recrutement de presque 60 000 enseignants entre 2012 et 2017. Il faut rappeler que de 2007 à 2012, les écoles publiques ardéchoises avaient perdu 11 postes alors que les effectifs avaient augmenté de plus de 300 élèves. De 2012 à 2017, ce sont plus de 20 postes supplémentaires qui ont affectés à l’Ardèche alors que nos écoles perdaient plus de 250 élèves. Cela a permis d’améliorer l’encadrement, de recréer des postes affectés aux remplacements et de mettre en place le dispositif « plus de maîtres que de classes ». C’est positif pour nos enfants et cela doit continuer! Il y a encore beaucoup à faire à Roiffieux, à Mauves et dans bien d’autres communes en Ardèche.