Me Connaître

Me Connaître

Me Connaître

//www.olivierdussopt.fr/wp-content/uploads/2016/01/portrait-olivier-dussopt-assemblee.jpg
Député de l'Ardèche

Olivier Dussopt

  • Issu d’une famille d’Annonay où il réside, il a fait ses études à l'Institut d'études politiques de Grenoble et obtenu un DESS Conseil en développement économique et ingénierie territoriale.
  • Après avoir occupé différents postes de chargé de mission, Olivier Dussopt est, de novembre 2002 à septembre 2006, collaborateur parlementaire de Michel Teston, sénateur et président du Conseil général de l'Ardèche.
  • Adhérent du PS depuis 2000, il est secrétaire de la section d’Annonay de mai 2001 à janvier 2008. De 2001 à 2003, il est animateur fédéral du Mouvement des jeunes socialistes en Ardèche. Premier secrétaire fédéral délégué de 2003 à 2007, il est chargé de la coordination, de la communication, des études et des élections.

Me Connaître

  • Candidat aux élections régionales de 2004, il rejoint le Conseil régional de Rhône-Alpes en juillet 2006 en remplacement d'Hélène Mira, démissionnaire. Il siège au sein du groupe socialiste.
  • Proche de la Nouvelle Gauche avec Benoît Hamon, il est membre du Conseil national du Parti socialiste.
    Le 17 juin 2007, il est élu député de la deuxième circonscription de l'Ardèche, devenant le benjamin de l'Assemblée nationale.
  • Le 10 décembre 2007, il annonce officiellement sa candidature aux élections municipales de mars 2008 dans la ville d'Annonay. Le 9 mars 2008, la liste d'union de la gauche « Annonay avenir » avec Olivier Dussopt à sa tête l'emporte dès le premier tour avec 68,9 % des voix. Le 15 mars, il est élu maire par le nouveau Conseil municipal et démissionne peu après du Conseil régional pour cause de cumul des mandats. En avril 2008, il devient président du Syndicat mixte de l'Ardèche verte jusqu'en 2014.
  • En novembre 2008, il intègre la direction nationale du PS, auprès de Marylise Lebranchu, secrétaire nationale aux territoires. En avril 2010, il devient vice-président de l'Association des petites villes de France et en juin 2010 il devient vice-président de la Fédération nationale des élus socialistes et républicains auprès de Marylise Lebranchu de 2010 à 2012 puis Pierre Cohen comme 1er vice-président, puis comme vice-président aux questions d'organisation et de réforme territoriale auprès de Francois Rebsamen en avril 2016. Le 12 juillet 2011, il devient porte-parole de Martine Aubry, candidate à l'Élection présidentielle française de 2012. Après les primaires, il rejoint le conseil des élus de la campagne de François Hollande.
  • Il est réélu député de l'Ardèche le 17 juin 2012 en obtenant 53,35 % des voix. Il est aussi désigné vice-président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale.
  • Le 18 juillet 2012, il est nommé secrétaire national du PS auprès de la 1re secrétaire, Martine Aubry, chargé de la présidence du forum des territoires, en remplacement de Marylise Lebranchu, jusqu'au congrès de Toulouse.
  • Le 21 mai 2013, il est désigné rapporteur de la commission des lois pour le projet de loi de modernisation de l'action publique et d'affirmation des métropoles.
  • Candidat à sa propre succession aux élections municipales d'Annonay, il est réélu dès le premier tour le 23 mars 2014 avec 51,71% des voix pour sa liste "Annonay Avance"4 face à trois listes (UMP, extrême droite, et Front de Gauche). Les 12 et 13 juin 2014, lors des assises de l'APVF à Annonay, il est élu président de l'Association des petites villes de France, succédant à Martin Malvy, président fondateur. En juin 2014, il est aussi désigné rapporteur de la commission des lois pour le projet de loi portant nouvelle organisation du territoire de la République et clarification des compétences des collectivités locales. Ce texte a été promulgué le 9 août 2015. Olivier Dussopt a été nommé membre de la commission nationale consultative des gens du voyage, au sein de laquelle il représente l'Assemblée nationale (JO.13.10.2015). Il siège aussi, depuis 2012, au conseil national d'aménagement et de développement du territoire.
  • En 2016, il soutient Manuel Valls et devient l'un de ses huit porte-parole de campagne pour les primaires citoyennes de 2017.
  • Le 18 juin 2017, il est réélu député de la deuxième circonscription de l'Ardèche avec 56,30 % des suffrages exprimés face à la candidate du mouvement "La République en Marche". A Annonay, ville dont il est maire, il réalise un score de 70,45%. Il est à nouveau membre de la Commission des Lois de l'Assemblée Nationale au sein de laquelle il est nommé coordonnateur des députés socialistes. Il est aussi reconduit comme vice-président du groupe socialiste de l'Assemblée Nationale. Le 10 juillet 2017, en application de la loi interdisant le cumul d'un mandat parlementaire et d'une fonction exécutive locale, il quitte ses fonctions de Maire d'Annonay et Antoinette Scherer, sa première adjointe depuis 2009, lui succède.
  • En juillet 2017, dans le cadre du projet de loi organique rétablissant la confiance dans l'action publique, Olivier Dussopt soutient un amendement, soutenu de longue date par la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (Licra) et finalement adopté, qui enrichit le Code pénal d'une peine d'inéligibilité applicable aux personnes reconnues coupables de racisme, d'antisémitisme, de négationnisme, d'homophobie, d'incitation au terrorisme, d'apologie de crime contre l'humanité et de toute forme de discrimination.