Pour retrouver mon intervention en séance pour dire pour quelles raisons le groupe Nouvelle Gauche a très majoritairement voté pour le PJL renforçant la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme.
Notre groupe l’avait dit dès l’ouverture des débats : il était hors de question pour nous d’aborder cette discussion dans une attitude d’opposition de principe et nous avions dit notre volonté de soutenir son adoption à la condition que certains garde-fous soient adoptés. A nos yeux, protéger la sécurité des français est un impératif et garantir les libertés est un devoir moral ; c’est même une obligation pour remporter la bataille culturelle et politique contre le terrorisme. Nous avons proposé de mettre en place un contrôle parlementaire de ces mêmes dispositions sur le modèle de celui que nous avions créé en novembre 2015 et renforcé en juillet 2016 pour l’application de l’état d’urgence. Ainsi, notre commission des lois comme celle du Sénat, sera informée directement et en temps réel des mesures prises en application des dispositions de ces articles, comme elles l’étaient des mesures prises en application de la loi de 1955 sur l’état d’urgence.
Nous avons aussi proposé et soutenu différentes améliorations du texte pour mieux protéger les mineurs, limiter dans le temps l’usage de certaines dispositions comme les assignations à résidence, protéger des visites ou perquisitions les locaux professionnels et les domiciles des journalistes, mais aussi clarifier les voies de recours.

Commentaires Facebook