Venus inaugurer le réseau 4G récemment déployé sur Annonay, Saint-Clair et Savas, le directeur d’Orange Sud-Est et le directeur des Relations avec les collectivités locales, ont annoncé l’arrivée de la fibre optique à l’habitant (FTTH).

Après avoir accéléré le déploiement de la 4G avec 14 nouvelles communes ardéchoise couvertes depuis mai (Annonay, Aubenas, Bourg-Saint-Andéol, La Chapelle-sous-Aubenas, Meysse, Saint-Clair, Saint-Didier-sous-Aubenas, Saint-Etienne-de-Fontbellon, Saint-Privat, Saint-Sernin, Savas et Ucel), c’est le très haut débit par fibre optique qui va également être déployé par Orange sur notre territoire.

Les études de faisabilité ont démarré et les études d’ingénierie débuteront au 2d semestre. D’ici fin 2015, 25 % des logements d’Annonay seront couverts par la fibre d’Orange et pourront s’abonner à des offres et services très haut débit.

Rappelons qu’une grande partie du département de l’Ardèche a été classée par l’ARCEP (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) en zone prioritaire de déploiement 4G (dont 40 % doit être couverte d’ici janvier 2017 par les opérateurs autorisés, 90 % d’ici 2022), parmi lesquelles les communes les plus difficiles à couvrir en 3G (dont le déploiement est poursuivi en parallèle par les différents opérateurs).

En matière d’internet « fixe », et depuis la création du syndicat mixte Ardèche Drôme Numérique (ADN) en 2007, avec l’aide de la Région Rhône-Alpes et de l’Europe, ce sont 2 300 kilomètres de fibre optique qui ont été déployés et 1 500 entreprises (au 1er novembre 2013) qui ont été raccordées sur les deux départements.

Le Gouvernement s’est engagé l’année dernière dans un Plan France très haut débit qui va mobiliser 20 milliards d’euros sur dix ans ; 6 à 7 milliards par les opérateurs privés et 13 à 14 milliards (dont 3,3 milliards de subventions de l’État) avec le soutien des collectivités en zone dite d’initiative publique. Le bassin d’Annonay, situé en zone d’initiative privée, va ainsi être couvert par Orange.

Pour le reste du département non encore couvert, le syndicat mixte ADN va s’élargir pour intégrer, d’ici fin 2014, les intercommunalités volontaires. Il s’agira alors, à l’échelle de chaque territoire ayant adhéré, de définir des priorités de déploiement qui cibleront les secteurs les plus mal couverts par l’offre haut débit ADSL existante. Le Département de l’Ardèche prévoit d’y investir 25 millions d’euros entre 2015 et 2025.

Commentaires Facebook