Les premières semaines du mandat d’Olivier sont assez agitées. La médiatisation importante qu’il a vécue du fait de son statut de benjamin de l’Assemblée a largement bousculé son agenda.
Cependant, il a pris son mandat à bras le corps et, pour répondre à de nombreuses demandes dont une exprimée dans un commentaire récent, il est possible d’indiquer les aspects suivants :

Sa présence sur le terrain n’est pas altérée par l’exercice de ce nouveau mandat. Inaugurations, lancements d’opérations culturelles sur Tournon, assemblées générales d’associations, cérémonies du 14 juillet à Vanosc, Fête du Car, l’Ardèchoise, Fête de la Musique, l’opération Ardèche en Fête, voila autant d’occasions qui ont été données à toutes et tous de rencontrer Olivier sans compter sa présence quotidienne sur Annonay à l’exception des mardis et mercredis systématiquement passés à Paris.

De nombreux rendez-vous ont été organisés avec des particuliers, des chefs d’entreprises, des représentants syndicaux, des bénévoles associatifs. Beaucoup ont trait à des problèmes confidentiels dont il est difficile de faire état mais sur lesquels toute l’équipe parlementaire se penche.
De façon plus formelle, Olivier a participé au bureau de la CCI d’Annonay afin d’échanger sur les perspectives de développement économique. Il a aussi largement échangé avec le représentant de l’Etat sur tous les dossiers structurants et leur financement.

Le combat pour sauver la CAF d’Annonay et celui pour sauver un maximum d’emplois au sein de Canson le mobilisent largement. De même, il suit la procédure Arcelor avec attention.

Enfin, la mise en place se poursuit avec le recrutement de ses collaborateurs et la recherche d’un local à Annonay. Emeline, son assistante de campagne, esté videmment une de ses proches
collaboratrices.

Au niveau national, l’étude de plusieurs projets de lois retient son attention à Paris : texte sur le travail, l’emploi et le pouvoir d’achat, texte sur la récidive et les peines planchers, texte sur les universités et enfin, texte sur le service minimum. Le travail en commission des affaires économiques,
loin des caméras, est le plus intéressant.

Voila pour ces quelques nouvelles rapides,
L’équipe parlementaire

Commentaires Facebook