Comme elle l’avait annoncé, Christine Lagarde a présenté, lundi 16 mars, son plan destiné à encadrer le crédit à la consommation — notamment la publicité et les conditions de souscription — pour mieux protéger les emprunteurs.

« C’est un projet de loi qui vise à responsabiliser le prêteur », a déclaré la ministre de l’économie lors d’une conférence de presse, au terme d’une réunion avec les associations de consommateurs. Le projet vise plus particulièrement le crédit renouvelable ou « revolving », une enveloppe de crédit qui se renouvelle, dans la limite du plafond fixé, au fil des remboursements. Le capital emprunté dans le cadre de ces crédits revolving devra être remboursé en partie chaque mois et la durée de remboursement restante devra être précisée. La commission bancaire verra son rôle élargi pour devenir « le gendarme du crédit à la consommation », a dit Christine Lagarde. Lire la suite…