Entretien avec Florence Belkacern, dans VSD.  | 18 juillet 2007

Benjamin de l’Assemblée nationale, Olivier Dussopt, 28 ans, incarne un renouveau socialiste qui tarde à émerger. II est l’exception qui confirme la règle dans une Assemblée de plus en plus âgée. Le jeune
député a des conceptions bien arrêtées, pas souvent favorables à Ségolène Royal.

VSD. Vous avez 28 ans et c’est votre premier mandat de député. Quelle est votre devise ?

Olivier Dussopt. Travailler et être présent

VSD. Je n’ai jamais entendu d’élu dire qu’il ne voulait rien faire et qu’il pratiquerait (absentéisme.

O. D. Certains le disent, seulement moi je tiendrai promesse.

VSD. Mais tous les hommes politiques disent aussi qu’ils tiendront leurs promesses.

O. D. Je viens d’une circonscription ingagnable par la gauche, dans le nord de (Ardèche. C’est donc une responsabilité supplémentaire si la gauche veut s’implanter durablement sur ces terres.
VSD. Qu’y a-t-il d’ardéchois, en vous ? Lire la suite…