Actualités

Catégorie : Médias

134 articles

Un bouclier de services publics dans les territoires – article publié par Médiapart le 15 septembre 2010

Un bouclier de services publics dans les territoires – article publié par Médiapart le 15 septembre 2010

Article publié sur Mediapart le 15 septembre 2010

La réforme
des collectivités territoriales doit être examinée en deuxième lecture,
ce mercredi, par l’Assemblée nationale. A l’opposé de la «réduction des
ressources» engagée par le gouvernement, Olivier Dussopt, député (PS)
de l’Ardèche, plaide pour «une nouvelle étape de la décentralisatation».

———-

La France,
autrefois héritière d’un jacobinisme centralisateur, est aujourd’hui
une mosaïque de territoires variés. Des territoires différents selon
qu’ils sont urbains ou ruraux, riches ou pauvres, des territoires
qui n’ont pas les mêmes problématiques ni les mêmes moyens. Mais
tous sont aujourd’hui concernés par les coups de boutoirs du gouvernement
qui, dans une volonté recentralisatrice sans précédent, met tout
en œuvre pour les affaiblir et les rendre dépendants d’un Etat central
lui-même déliquescent et sans cap.

Les territoires,
ce sont aussi des citoyens et des élus. Des élus en prise directe
avec la vie quotidienne. Des élus proches, en qui les citoyens ont
confiance. Pour les plus jeunes de ces élus, leur engagement est souvent
la première expérience politique, pas toujours comprise par leur génération
et  trop rarement reconnue par leurs aînés. Les conseils municipaux
comptent des milliers d’élus qui construisent leurs vies en même temps
qu’ils participent à écrire l’avenir de leurs concitoyens, parfois
au détriment de leurs carrières faute d’un vrai statut de l’élu local.

Article de Patrick Weil – « Les quatre piliers de la nationalité » dans le Monde du 24 aout 2010

Article de Patrick Weil – « Les quatre piliers de la nationalité » dans le Monde du 24 aout 2010

 

Le 8 mars 1872, juste après la victoire de la Prusse face à la France dans la guerre de 1870-1871, Francis Lieber, professeur à l’université Columbia (New York) d’origine prussienne, écrit à son ami Charles Sumner, sénateur antiesclavagiste depuis longtemps francophile :

« J’ai reçu de Berlin un appel à collecter des fonds parmi les Allemands d’Amérique afin de participer à l’édification d’une fondation Bismarck à l’université de Strasbourg… Le gouvernement allemand est à l’évidence très attaché à faire de Strasbourg une université de premier rang, ce qui n’est pas sans signifier quelque chose. Les Français l’ont négligé. Mais ils ont négligé et négligent toujours tout, sauf Paris. J’en reviens à ma vieille question : qu’est-ce qui fait que les Français sont le seul peuple capable de convertir des peuples conquis ? Ceux-ci ne reçoivent aucun bénéfice de la France. Et pourtant, ils parlent pour la France. Ni les Allemands, ni les Anglais, ni les Américains n’y arrivent. Qu’est-ce que c’est ? »

 

A cette question, Sumner a déjà répondu : il considère que l’égalité devant la loi, principe contenu dans la Déclaration française des droits de l’homme et du citoyen de 1789, est le plus important des droits de l’homme et il a voulu l’introduire dans la Constitution américaine. Ce qui explique l’attachement du Strasbourgeois à la France, c’est donc que, français, il était l’égal du Parisien bien qu’éloigné de lui sur le plan culturel – par la langue germanique et la religion souvent protestante -, tandis que, allemand depuis 1871, il est devenu inférieur au Prussien de Berlin, l’Alsace-Moselle ayant un statut de colonie dans le nouvel Empire allemand.

 

Lire la suite…

Article publié sur Médiapart le : la réforme des retraites et les risques pour le système de santé publique

Article publié sur Médiapart le : la réforme des retraites et les risques pour le système de santé publique

Et si les hôpitaux se retrouvaient brusquement vidés d’une part importante de leur personnel? Les institutions publiques de santé s’inquiètent de la perspective de voir partir en retraite anticipée un nombre inhabituel de leurs effectifs, d’ici à la fin de l’année 2010. L’article 18 du projet de loi sur les retraites, voté en commission en juillet dernier, prévoit de mettre fin à la possibilité pour les fonctionnaires ayant eu trois enfants et justifiant de quinze années de service effectif de profiter d’une retraite anticipée. Un droit ancien, accordé aux femmes en 1924 pour favoriser la natalité, et élargi aux deux sexes en 2005 après des recours d’hommes devant la justice. Les rédacteurs du projet de loi sur la réforme des retraites justifient la suppression du dispositif en arguant que d’autres mesures favorisant la natalité ont été mises en place dans la fonction publique depuis 1924. Les derniers parents pouvant profiter d’une retraite anticipée auront jusqu’au 31 décembre 2010 pour déposer un dossier. Autrement dit, beaucoup de fonctionnaires risquent de vouloir profiter in extremis de ce dispositif, ce qui mettrait les secteurs déjà en pénurie de personnel (comme les institutions de santé) dans une situation délicate.

Le député PS de l’Ardèche, Olivier Dussopt, est l’un des premiers à s’être alarmé de l’effet pervers potentiel d’une mesure qu’il juge «injuste et dangereuse». Il craint que de 15.000 départs à la retraite anticipée par an, ce nombre soit multiplié par deux ou par trois. «Il paraît que la droite veut aider les familles, je constate qu’avec cette mesure, ajoutée à la suppression du cumul demi-part APL et de la demi-part des veufs, le gouvernement fait exactement le contraire», s’agace le benjamin de l’Assemblée nationale, également président du Conseil d’administration du centre hospitalier d’Annonay (Ardèche). Laurent Hénard, député UMP de Meurthe-et-Moselle et rapporteur de la Commission des finances pour la réforme des retraites, est la seule voix à droite à s’être inquiétée des risques d’une suppression trop brutale. Même s’il est d’accord avec la suppression selon un principe «d’égalité entre le public et le privé», il craint que les hôpitaux ne soient déstabilisés par des départs trop importants, et compte donc «proposer des modifications du dispositif» avant le vote de la loi en septembre. Le gouvernement a lui fait savoir par la voix de Georges Tron qu’il ne craignait pas de départs massifs: «Il y a de bonnes raisons de penser qu’il n’y aura pas cette espèce d’effet d’effusion», a expliqué le secrétaire d’Etat à la fonction publique sur RMC info.

Selon les syndicats, la fin du départ à la retraite anticipée aura des effets pervers. Pascal Bretonnière, secrétaire national CFDT santé et sociaux, juge que «cette suppression est une idiotie» qui «démontre l’incapacité d’anticipation des pouvoirs publics». «La situation est déjà à flux tendu chez le personnel soignant, ce qui fait souffrir les salariés qui sont soumis à des changements d’horaires constants. Beaucoup de services tournent avec difficulté à cause du manque d’effectif, notamment les services à forte activité comme les urgences, ou les services liés aux personnes âgées.» Fernand Brun, secrétaire fédéral FO service santé, fait une analyse à plus long terme: «Avec la pyramide des âges, beaucoup de personnels vont déjà partir à la retraite. En 2015, on estime que 50% du personnel sera parti. Vous ajoutez à cela le problème d’attractivité du métier d’infirmière et vous avez une situation potentiellement très critique, que la suppression brutale de la retraite anticipée va accentuer.» Le responsable syndical précise que les situations de sous-effectifs sont plus marquées dans certains régions: «En région PACA par exemple on estime qu’il manque 15.000 infirmiers.» Lire la suite…

VSD du 7 octobre 2009 – rubrique « Ils se mettent à table »

VSD du 7 octobre 2009 – rubrique « Ils se mettent à table »

Chaque semaine, le journaliste Paul Wermus invite autour d’un déjeuner des élus, des écrivains ou des journalistes, afin de discuter de l’actualité.

J’ai participé à ce déjeuner le 22 septembre dernier et cela a donné lieu à une chronique publiée dans VSD le 7 octobre. Etaient invités à ce même déjeuner Marek Halter, écrivain, Véronique Vasseur, ancien médecin chef des prisons et qui a été candidate à Paris pour le UMP qu’elle quitte aujourd’hui en publiant un ouvrage au vitriol sur son ancien parti, et Thierry Guerrier, journaliste de France 5.

Je vous laisse découvrir l’article en cliquant sur le lien suivant : cliquer ici

L’invité de la rédaction France Bleu Drôme Ardèche – 14 septembre 2009

L’invité de la rédaction France Bleu Drôme Ardèche – 14 septembre 2009

J’étais ce matin l’invité de la rédaction de France Bleu Drome Ardèche à propos de la situation de l’emploi. Sujet majeur qui nécessite une mobilisation de tous. Je regrette l’absence de réponse de l’Etat et du Gouvernement quant à la demande de contrat de site et de CTP. Mes demandes ont été nombreuses depuis septembre 2008. C’est une demande partagée par tous, quelles que soient les opinions politiques.

Pour écouter l’émission : cliquer ici

Question au Gouvernement le 18 février 2009

Question au Gouvernement le 18 février 2009

Il est regrettable que le Secrétaire d’Etat ait répondu de manière hors sujet. Il a parlé d’emploi (exonération de charges sur les emplois créés, convention de reclassement/formation, contrat de transition professionnelle…). Autant de thèmes importants et de mesures que nous jugeons déjà insuffisantes pour l’emploi mais qui ne concernent pas la question posée.

Pour retrouver la vidéo de l’intégralité de la séance de questions, la mienne étant en fin de séance : site de l’Assemblée Nationale

Le compte rendu écrit :site du compte rendu des séances 

Emission « Questions en ligne » du 17 février 2009 – France3 Rhône Alpes Auvergne

Emission « Questions en ligne » du 17 février 2009 – France3 Rhône Alpes Auvergne

Ce mardi 17 février, j'étais l'invité de l'émission "Questions en ligne" présentée par Olivier Michel sur France 3 Rhône Alpes Auvergne.
Emission dune dizaine de minutes consacrée à l'actualité essentiellement économique du Nord Ardèche, elle fait l'objet d'une diffusion sur Internet et des extraits ont été diffusés lors du journal régional de 19h.

Pour retrouver l'émission sur internet : site internet de France 3, rubrique "dernieres émissions"