Actualités

Catégorie : Médias

115 articles

Parlement Terre – Portrait dans Libération du 16 août 2007

Parlement Terre – Portrait dans Libération du 16 août 2007

Olivier Dussopt, 29 ans. Elu (PS) en Ardèche aux législatives de juin, le benjamin de l’Assemblée nationale se présente dur à la tâche, indifférent aux ors de la République.

Par Laure Equy

Libération  : jeudi 16 août 2007

Cravate sagement nouée, silhouette fluette, bouille de jeune premier, Olivier Dussopt, 29 ans aujourd’hui, a enfilé son costume de député sans effets de manches. Escorté dans la première quinzaine de son mandat par une nuée de journalistes, il aurait sans doute préféré passer inaperçu parmi les bizuts du Palais-Bourbon. «Ne me demandez pas si j’étais impressionné en entrant dans l’hémicycle. Cette question-là, je l’ai trop entendue», lance d’emblée le benjamin de l’Assemblée nationale.

Les médias, en quête de chair fraîche dans les formations politiques, auraient bien fait de lui une énième valeur montante, aux côtés des Razzye Hammadi, Aurélie Filippetti (PS) et autres Laurent Wauquiez et Rama Yade pour l’UMP. Lui s’est prêté consciencieusement à l’exercice, récitant, mains derrière le dos, son émotion, mais surtout sa «conscience des responsabilités» . A croire que l’image de nouvel espoir masculin n’est pas son genre de beauté. Ne pas passer pour le môme fébrile, aux yeux écarquillés face au décorum de l’Assemblée, ne pas faire figure de petit bleu perdu dans les couloirs, doit-il se répéter. «Ce faste-là relève du symbole. Je n’ai rien contre, mais c’est la République qui se donne une image. La vraie vie n’est pas aux Quatre Colonnes [à l’Assemblée, ndlr]», dit-il en balayant des yeux une ruelle écrasée de soleil d’Annonay, sa ville natale. Il décoche l’un des nombreux préceptes qu’il garde en réserve : «Un pied à Paris, un pied en Ardèche», dans ce bassin industriel où il a grandi. Olivier Dussopt a eu sa dose de «politique paillettes» et n’avait qu’une hâte : se mettre au travail.

Lire la suite…

Le PS cherche le ton juste contre les ministres d’ouverture

Le PS cherche le ton juste contre les ministres d’ouverture

Le Figaro – Par Nicolas BAROTTE – Publié le  03 août 2007

Bernard Kouchner et Éric Besson sont les cibles privilégiées des responsables socialistes.

AVANT, ils s’appelaient parfois « camarades » et le tutoiement était de rigueur. Mais en commission des affaires étrangères, lundi, les socialistes ont donné du « Monsieur le ministre » à Bernard Kouchner pour lui demander des explications sur la libération des infirmières bulgares. À la sortie, leurs critiques sont un brin condescendantes contre cet « acteur qui n’a joué aucun rôle » selon le mot du premier secrétaire du Parti socialiste, François Hollande. Porte-parole du groupe, André Vallini insiste : « Il n’y a eu ni chahut ni agressivité » durant l’audition. Fallait-il le préciser ? Lire la suite…

Olivier Dussopt, un benjamin de l’Assemblée pas si novice

Olivier Dussopt, un benjamin de l’Assemblée pas si novice

Par Laure Bretton

PARIS (Reuters) – « Hyper éprouvant! » : Olivier Dussopt, député socialiste de l’Ardèche et benjamin de l’Assemblée nationale, termine sa première session parlementaire fatigué, mais se réjouit déjà de ferrailler contre le projet de budget de la droite à la rentrée.

A 28 ans pour encore une quinzaine de jours, le nouvel élu est pourtant loin d’être un débutant en politique, qu’il pratique à temps plein depuis sept ans – de la mairie d’Annonay au conseil régional de Rhône-Alpes en passant par le conseil général de l’Ardèche.

Pourtant quand la nouvelle de sa victoire aux élections législatives tombe au soir du 17 juin, « ça chamboule tout », confie celui qui, enfant, se voyait avocat ou enseignant.

N’y tenant plus, il téléphone en tout début de soirée au cabinet du préfet pour avoir les résultats avant l’annonce officielle. Pendant une vingtaine de minutes, il est le seul à savoir qu’il vient de faire basculer à gauche une circonscription réputée ingagnable, détenue par le maire d’Annonay, Gérard Wéber. Lire la suite…

Olivier Dussopt : « L’ascenseur social ? Mais il est en panne ! »

Olivier Dussopt : « L’ascenseur social ? Mais il est en panne ! »

Entretien avec Florence Belkacern, dans VSD.  | 18 juillet 2007

Benjamin de l’Assemblée nationale, Olivier Dussopt, 28 ans, incarne un renouveau socialiste qui tarde à émerger. II est l’exception qui confirme la règle dans une Assemblée de plus en plus âgée. Le jeune
député a des conceptions bien arrêtées, pas souvent favorables à Ségolène Royal.

VSD. Vous avez 28 ans et c’est votre premier mandat de député. Quelle est votre devise ?

Olivier Dussopt. Travailler et être présent

VSD. Je n’ai jamais entendu d’élu dire qu’il ne voulait rien faire et qu’il pratiquerait (absentéisme.

O. D. Certains le disent, seulement moi je tiendrai promesse.

VSD. Mais tous les hommes politiques disent aussi qu’ils tiendront leurs promesses.

O. D. Je viens d’une circonscription ingagnable par la gauche, dans le nord de (Ardèche. C’est donc une responsabilité supplémentaire si la gauche veut s’implanter durablement sur ces terres.
VSD. Qu’y a-t-il d’ardéchois, en vous ? Lire la suite…

Communiqué de presse – installation de l’Assemblée Nationale

Communiqué de presse – installation de l’Assemblée Nationale

L’Ardèche sera écoutée et reconnue à Paris

Pascal TERRASSE, Député de la 1ère circonscription de l’Ardèche, et Olivier DUSSOPT, Député de la 2ème circonscription de l’Ardèche, ont effectué cette semaine leur rentrée parlementaire.

Dans ce cadre, Olivier DUSSOPT a été élu Secrétaire de l’Assemblée nationale et devient ainsi membre du Bureau de l’Assemblée nationale.

Par ailleurs, grâce à sa désignation en tant que membre de la Commission des Affaires Economiques, Olivier DUSSOPT sera à même d’œuvrer tout au long de son mandat en faveur du développement économique et de la cohésion sociale du territoire ardéchois.

Pascal TERRASSE, reconnu pour la qualité du travail qu’il y a mené, a été à nouveau désigné membre de la prestigieuse Commission des Finances. Lire la suite…