Pour retrouver mon intervention en commission de lois cet après-midi sur le projet de loi renforçant la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme. J’ai fait part de notre volonté de concilier sécurité et libertés publiques, mais aussi de nos interrogations et de notre volonté d’un contrôle parlementaire renforcé sur les dispositions des articles 1 à 4 qui transposent dans le droit commun des dispositions de l’état d’urgence tout en les limitant à la seule prévention des actes de terrorisme. C’est un régime de contrôle parlementaire que nous avions prévu lors de la prorogation de l’état d’urgence.

 

Commentaires Facebook