Actualités

Mois : août 2017

7 articles

Un début de semaine sur le terrain

Un début de semaine sur le terrain

Dimanche 27 aout, à l’invitation de Denis Richard et des Jouteurs Sauveteurs de Serrières, je me suis rendu aux finales du championnat de France de joutes qui se déroulaient ce week end à Serrières. Un immense bravo à tous les bénévoles pour l’organisation de ce bel évènement pour notre territoire.
Un bel évènement qui a rassemblé plusieurs milliers de personnes tout le week end à Serrières !

Lire la suite…

Intervention commune des élus Ardéchois contre la suppression des emplois aidés

Intervention commune des élus Ardéchois contre la suppression des emplois aidés

La diminution, voire la suppression quasi-totale, des emplois aidés dans le cadre de la nouvelle politique de l’emploi du Gouvernement est une mauvaise nouvelle.
Cela crée des inquiétudes et des difficultés dans les écoles, notamment là où des communes et associations de gestion salarient des personnels en CAE, dans les clubs de sport, dans les associations culturelles mais aussi dans les établissements d’accueil de personnes âgées et les hôpitaux locaux.
Ainsi, avec les autres parlementaires de l’Ardèche, le Président du Conseil Départemental et les présidents des associations des maires, nous avons appelé l’attention du Gouvernement sur les conséquences néfastes pour le territoire de la suppression de ces emplois.

Lire la suite…

Déclaration commune des élus socialistes réunis à La Rochelle

Déclaration commune des élus socialistes réunis à La Rochelle

Les élus socialistes et républicains, réunis à La Rochelle pour leur séminaire annuel, expriment leurs plus vives inquiétudes face aux différentes mesures annoncées par le gouvernement d’Edouard Philippe.

Au moment où tous les indicateurs montrent que la croissance économique repart, en grande partie parce que la politique du quinquennat de François Hollande porte ses fruits, redonnant à nos concitoyens espoir et confiance, aucune cure d’austérité pour nos territoires ne saurait se justifier.

Les collectivités locales ont depuis 2010 participé au redressement des comptes publics de notre pays, tout en conduisant une politique responsable et courageuse. Elles ont investi dans des projets territoriaux structurants, tout en assurant un service public de qualité. Elles ne peuvent devenir aujourd’hui les variables d’ajustement d’une politique de rigueur, de droite, qui peine à cacher son nom. Entraver leurs capacités d’action serait une erreur stratégique qui pourrait remettre en cause la cohésion sociale et nuire dangereusement au réveil économique que connait notre pays. Rappelons, qu’en France, près de 70% de l’investissement public est réalisé par les collectivités locales. Lire la suite…

Intervention auprès de la Ministre du Travail sur la suppression des emplois aidés

Intervention auprès de la Ministre du Travail sur la suppression des emplois aidés

La diminution, voire la suppression quasi-totale, des emplois aidés dans le cadre de la nouvelle politique de l’emploi du Gouvernement est une mauvaise nouvelle.
Cela crée des inquiétudes et des difficultés dans les écoles, notamment là où des communes et associations de gestion salarient des personnels en CAE, dans les clubs de sport, dans les associations culturelles mais aussi dans les établissements d’accueil de personnes âgées et les hôpitaux locaux.

Lire la suite…

Question au Gouvernement sur la suppression des crédits d’aide à l’investissement des collectivités

Question au Gouvernement sur la suppression des crédits d’aide à l’investissement des collectivités

J’ai interrogé le Gouvernement au sujet de la suppression de 300 millions de crédits à destination des collectivités locales, avec notamment 46,5 millions au titre de la politique de la ville et 216 millions au titre de la DETR, en contradiction avec l’engagement pris par le Président de la République le 17 juillet dernier.

Lire la suite…

Pourquoi je n’ai pas voté l’habilitation à légiférer par ordonnance pour réformer le droit du travail

Pourquoi je n’ai pas voté l’habilitation à légiférer par ordonnance pour réformer le droit du travail

L’Assemblée Nationale a adopté, de manière définitive, la loi habilitant le Gouvernement à réformer le code du travail par ordonnances, après la commission mixte paritaire. La loi a été adoptée par 421 voix pour, contre 74 oppositions et 23 abstentions. J’ai voté contre, comme tous les députés socialistes, pour les raisons suivantes sur la forme et le fond.
Sur la forme, je ne crois pas que le recours aux ordonnances soit une bonne méthode, surtout quand l’exécutif dispose d’…une majorité aussi écrasante. De plus, il nous est demandé un blanc-seing alors que la concertation avec les organisations syndicales et professionnelles n’est pas terminée. Enfin, quasiment aucune de nos propositions n’a été retenue et je pense notamment à notre volonté de rendre obligatoire la présence d’administrateurs salariés dans les très grandes entreprises. Lire la suite…