Nicolas Sarkozy l’a décidé. Il le veut et donc le Parlement doit l’adopter sans ciller. Fidèle à sa vision des institutions, malgré la décision du groupe UMP de l’Assemblée de reporter l’examen de cette proposition de loi, le Président de la République a décidé que le travail dominical doit être autorisé.

Erreur économique, les consommateurs du dimanche ne dépenseront pas plus et mêmem moins la semaine. Erreur sociétale avec une remise en cause de cette journée de repos, consacrée à la famille et aux loisirs pour tous. Erreur sociale car sous prétexte de liberté de travailler le dimanche, les salariés se verront cette journée imposée comme l’illustre l’opposition farouche du Medef au droit de refus. Toutes les organisations syndicales et toutes les organisations patronales, à l’exception du Medef, s’opposent à ce projet.

Avec 120 de mes collègues, nous avons rédigé une tribune publiée dans Libération le 11 décembre. Je vous invite à la découvrir : Yes, week-end!

Commentaires Facebook