Lors de sa visite à Montpellier le 10 novembre, Rachida DATI, Garde des Sceaux, a annoncé la suppression de nombreux tribunaux dont le tribunal de commerce d’Annonay. C’est un coup rude porté à la justice de proximité. C’est aussi un mauvais coup porté au Nord de l’Ardèche. Après les annonces concernant la Caisse d’Allocation Familiales et le projet de fusion des Chambres de Commerce, c’est un nouveau désengagement de l’Etat et des services publics qui se prépare.

Cette annonce de la Ministre appelle de ma part trois commentaires :

La concertation annoncée n’a été qu’un alibi. En effet, lors de la réunion organisée au mois de septembre à la Préfecture de l’Ardèche, la suppression du tribunal de commerce d’Annonay n’a jamais été évoquée. Lire la suite…