Les producteurs de lait du Nord-Ardèche traversent actuellement, et depuis plusieurs années, une situation difficile et ont exprimé leur colère hier face à la hausse du prix des produits laitiers, cette dernière n’ayant aucune répercussion sur leur prix de vente.
La préservation par la grande distribution et les professionnels de la transformation de leurs niveaux de marge limite en effet les répercussions sur les prix payés aux éleveurs, qui ne bénéficient que de manière résiduelle de cette hausse du prix du lait après cinq années de décrue de leurs revenus. On ne peut accepter une telle situation, et si le prix du lait a été revalorisé depuis le début de l’année, cela reste insuffisant face aux charges qui incombent aux exploitants agricoles. Lire la suite…